Presse



 L'infirmière libérale magazine

Mai 2017

__________________________________________________________________________________
 26/10/2016 

 Article paru dans Agri71.fr

Un fort investissement au Népal

 L'exploitant agricole




 
__________________________________
Vendredi 5 Août 2016


__________________________________________________________
Mercredi 6 Juillet 2016

_______________________________________________________
Vendredi 1er Juillet 2016
Des nouvelles de notre partenariat avec l'école Notre Dame de BEAUNE


___________________________________________________________________
Mai 2016


 Article de presse dans le JSL (  journal de Saône et Loire )

Les motards de l’association Matrayes avec Thierry Giraud, le président, se mobilisent pour Manoj. 
Depuis bientôt six ans, Dhan Bahadur Gurung est le coordinateur de l’association humanitaire Manoj, qui œuvre sur le plan médical et sanitaire au Népal. À la suite du tremblement de terre d’avril 2015, l’activité de l’association s’est considérablement accrue. Sans moyen de locomotion personnel, Dhan Baradur Gurung perd beaucoup de temps dans les transports en commun, soit entre 2 et 3 heures par jour, pour accomplir ses missions. Il devient indispensable de l’équiper d’un véhicule motorisé adapté aux conditions locales. En octobre 2015, un groupe de Matourins du club les Matrayes, dont deux motards, a effectué un trek dans les Annapurnas, encadré par Dhan, qui est également guide de montagne.



Dhan Bahadur GURUNG
________________________________________________________
______________________________________________________


Solidarité (actualisé) Un massage en échange d’une participation

Notez cet article :

le 29/04/2015 à 05:00 | Paul Thorineau Vu 747 fois
Nadège Morey, praticienne massage, se mobilise pour  récolter des fonds au profit de l’association Manoj.  Photo P. T.
Nadège Morey, praticienne massage, se mobilise pour récolter des fonds au profit de l’association Manoj. Photo P. T.

L’association Manoj lance un appel aux dons pour les rescapés du séisme au Népal. Nadège Morey, praticienne massage bien être, propose ses services pour récolter des aides.


Ils cherchent les corps à mains nues ». Plus de 4 300 morts ont déjà été comptabilisés suite au tremblement de terre qui a touché le Népal, samedi dernier. Les secours font face à un chiffre qui ne cesse d’augmenter, et sont quasiment impuissants, faute de moyens. C’est la raison d’une initiative de la Mâconnaise, Nadège Morey.

Un massage en échange d’une participation

Membre de l’association Manoj, la Mâconnaise en appel aux dons financiers, matériels et humains. « Les gens là-bas n’ont rien, pas même une pelle pour enlever les gravats, explique-t-elle, nous sommes vraiment impuissants pour l’instant, tout ce que nous pouvons faire est de se mobiliser ». Rentrée de trois semaines au Népal, la veille du drame, cette praticienne diplômée propose des massages en échange d’une participation financière : « Chacun donne ce qu’il peut, 10 € ce n’est rien pour nous, mais pour eux c’est plus de trois jours de nourriture ». Nadège Morey recherche également un petit local, où elle pourrait pratiquer son activité le temps d’obtenir assez de dons et organiser un autre voyage au Népal : « Je ne peux pas me permettre de baisser les bras, je vais y retourner dès que c’est possible ». Au Népal, le danger n’est pas écarté, puisque la saison des pluies approche : « Les rescapés doivent être à l’abri des éventuelles maladies et autres événements météorologiques à venir. »
L’association Manoj, présidée par Thierry Giraud, infirmier de profession, demande de toute urgence une aide de la population, pour apporter le minimum vital aux survivants, à savoir de la nourriture, de l’eau et des tentes.
Pour plus d'information rendez-vous sur : www.thierry-manojnepal.blogspot.com
Contact : nadegemorey@live.fr

« Je veux repartir pour apporter mon aide »

Notez cet article :

le 28/04/2015 à 05:00 | Benoit Montaggioni Vu 135 fois
Manoj, l’association de Thierry Giraud, apporte depuis 10 ans une précieuse aide médicale à la région de Simjung au Népal. L’infirmier de Matour revient tout juste du pays. Photo D.R.
Manoj, l’association de Thierry Giraud, apporte depuis 10 ans une précieuse aide médicale à la région de Simjung au Népal. L’infirmier de Matour revient tout juste du pays. Photo D.R.
À quelques heures près, lui aussi aurait senti la terre s’ouvrir sous ses pieds… Thierry Giraud, infirmier libéral à Matour, revient de trois semaines de voyage au Népal. Un pays pour lequel il se bat depuis maintenant 10 ans.
Son avion a décollé vendredi de Katmandou. Samedi, en posant le pied en France et en rallumant les téléphones, l’horreur est apparue sur le petit écran. Son ami népalais lui apprend que le village de Simjung a été rasé par le séisme. Plus aucune maison n’est debout, sa petite fille a été blessée. Simjung, à 150 km de Katmandou et à 1 600 mètres d’altitude, c’est la région pour laquelle travaille Manoj l’association humanitaire de Thierry Giraud. Chaque année, il y organise des voyages avec des professionnels de santé bénévoles pour apporter une aide médicale essentielle. En apprenant ce à quoi il vient d’échapper, l’infirmier de Matour est d’abord gagné par la frustration : « C’est maintenant qu’ils ont besoin de nous ! Ce sont des gens très pauvres, combien de temps va mettre l’aide humanitaire à arriver jusqu’a eux ? » Thierry cherche désormais à lever des fonds pour aider la région de ses amis. Depuis le séisme, il est en contact quotidien avec son coordinateur népalais. Pour parer au plus pressé Thierry Giraud vient de lancer le versement de 4 000 euros. « Il faut d’abord acheter des tentes. Pour le moment ils couchent sous des bâches plastiques. Ils ont aussi besoin de matériel pour déblayer, de riz de pommes de terre… » Thierry Giraud appelle donc aujourd’hui à soutenir financièrement son association composée à 100 % de bénévoles : « Nous sommes une structure modeste, nous ne sommes ni MSF ni Médecins du monde, mais nous connaissons bien ce secteur et nous savons précisément comment est utilisé l’argent des dons. » L’infirmier de Matour, au-delà de la levée de fonds, ne pense plus qu’à une chose : repartir à Simjung : « Je pense y aller dans 15 jours ou trois semaines pour leur apporter mon aide. »
Pour soutenir financièrement l’association Manoj : http://thierry-manojnepal.blogspot.fr/
_____________________________________________________________________________________






___________________________________________________________________________________
__________________________________________________________________________________




___________________________________________________________


L'association MANOJ dans la presse népalaise
 

Humanitaire. L’association Manoj développe ses activités dans la ville de Simjung au Népal. Pour un avenir sans handicap

Notez cet article :

le 04/01/2013 à 05:03 par Laure-Hélène Mazuir Vu 151 fois

1. Apporter   une aide médicale aux populations népalaises est   une priorité pour l’association. 2. En parallèle, Thierry Giraud   et son équipe financent également des actions sanitaires.   Photos DR
1. Apporter une aide médicale aux populations népalaises est une priorité pour l’association. 2. En parallèle, Thierry Giraud et son équipe financent également des actions sanitaires. Photos DR
1 / 2

Depuis deux ans, l’association Manoj vient en aide aux Népalais. Très active, la structure fournit un travail important dans le domaine du médical et du sanitaire. Son président, Thierry Giraud, raconte son essor depuis sa création.

Le Népal, il y passe environ deux mois par an : un mois au printemps, un mois à l’automne. Thierry Giraud est littéralement tombé sous le charme de ce pays d’Asie alors qu’il y réalisait un trek en 2005. « Ça a été un véritable coup de cœur », confie cet infirmier de Matour, grand amateur de randonnées.
Les magnifiques paysages, l’accueil chaleureux des populations, le contraste entre la grande pauvreté des gens et leur incroyable tolérance, les couleurs des vêtements, la nourriture… le Népal a été pour lui une révélation.
« Ce voyage a opéré un changement en moi. Je me suis senti apaisé, j’ai appris à relativiser les problèmes du quotidien. » Mais ce voyage est allé bien au-delà de cette transformation personnelle. Il a suscité chez Thierry Giraud l’envie de s’investir sur ces terres népalaises et de mettre à profit ses compétences professionnelles. « En tant qu’infirmier, je ne me voyais pas repartir comme ça, après avoir vu tous ces gens malades. »

Des treks utilitaires aux actions pérennes

C’est donc avec sa propre pharmacie qu’il est retourné au Népal en 2006-2007 pour un voyage utilitaire. Puis, en 2008, Thierry a intégré une association humanitaire qui œuvre dans le domaine de l’éducation et du médical. Il a rejoint le camp de santé Épicéa.
L’infirmier a alors vécu « deux chocs personnels ». Un enfant népalais de 7 ans, malade cardiaque, s’est fait opérer du cœur avec succès. « Ca a été une grande satisfaction pour moi. » Mais quatre mois plus tard, un autre petit népalais de 4 ans, prénommé Manoj, qui a lui aussi subi une opération du cœur, est décédé deux jours après l’intervention. « J’ai appris la triste nouvelle le jour de mon anniversaire. » Pour l’infirmer, le drame a provoqué comme un déclic. « Ça faisait un moment que l’idée de monter une association dans le domaine de la santé et du sanitaire me trottait dans la tête. »
En août 2010, le Matourin lance donc l’association Manoj. Thierry Giraud base ses activités à Simjung, un village qu’il porte dans son cœur. « La communauté de communes de Simjung compte près de 5 000 habitants. Il y a environ deux jours de marche de rayonnement autour du village. »
L’objectif de départ était d’apporter une aide médicale à la population népalaise et plus particulièrement aux enfants. « Je souhaitais que les enfants aient un autre avenir que le handicap physique. Que le handicap ne soit pas une fatalité pour eux. »
Entouré à ses débuts de sa femme et sa fille, ainsi qu’au niveau local par un guide qui est devenu aujourd’hui le coordinateur de l’association sur place, Thierry a ensuite été rejoint par une médecin dermatologue, fin 2011. Cette arrivée a été le point de départ d’une organisation plus aboutie.
Consultations de soins, dépistages de handicap, aides médicales aux enfants… les actions se sont multipliées et davantage structurées.

L’association prend de l’ampleur

Manoj compte aujourd’hui 70 adhérents. Et grâce à des ventes d’artisanat népalais et à l’aide de sponsors qu’elle souhaite de plus en plus nombreux pour développer ses actions médicales auprès des enfants, la structure ne cesse de se développer. Pas plus tard qu’en octobre dernier, un camp de santé a permis en six jours de procéder à 1 200 consultations.
Depuis le début de son action, Manoj est ainsi venue en aide à une cinquantaine de personnes, majoritairement des enfants, dont 12 ont subi des interventions chirurgicales.
En parallèle, l’association finance les études d’une infirmière népalaise qui, à l’issue de sa formation, devra exercer sur Simjung. La structure devrait également permettre la création d’un étage au dispensaire local, en cours de reconstruction.
Par ailleurs, des actions dans les domaines sanitaires et de l’eau sont conduites. C’est ainsi que 226 toilettes individuelles et deux tanks à eau pour alimenter des fontaines ont été installés.
Au fil du temps, l’association Manoj s’est donc fait connaître. Et Thierry Giraud a été sollicité par de nombreux professionnels de santé qui souhaitaient s’investir à ses côtés et réaliser des treks médicaux.
« Aujourd’hui, l’association recherche des médecins par spécialités médicales (dentistes-ophtalmologues-gynécologues) pour des camps de santé d’une semaine, dix jours au Népal (en complément d’un trek touristique), dans la communauté de communes de Simjung et dans son « futur » nouveau dispensaire. Ceci pour former le personnel soignant du dispensaire et continuer notre action de dépistage. Les infirmières et infirmiers sont bien évidemment les bienvenus ».
Pour Thierry Giraud, cette association, ceux qui la portent et ce qu’elle procure aux Népalais lui apportent beaucoup de fierté. Mais ce qui le touche le plus, c’est le regard que lui portent les habitants et l’amitié qu’ils lui témoignent. « Ce qui me comble le plus c’est tous ces gamins à qui l’on redonne une chance. Ces deux mois que je passe là-bas annuellement me remplissent de bonheur ».

________________________________________________________________________________

Solidarité Beaune : L’école Notre-Dame soutient les enfants du Népal

Notez cet article :

le 20/05/2012 à 05:00 Vu 69 fois
Les enfants ont participé à des jeux, des chants tout au long de la journée.  Photo Mady Vernay
Les enfants ont participé à des jeux, des chants tout au long de la journée. Photo Mady Vernay

Pour venir en aide à des jeunes Népalais, l’école Notre-Dame a proposé à tous ses élèves de participer à une action de partage en donnant une pièce de monnaie provenant de leur tirelire.

Partager


Cent soixante-quinze enfants de l’école ­Notre-Dame ont fêté, lundi dernier à la Montagne de Beaune, le dernier jour du Carême, en présence de Corinne Boucaud, directrice d’école, de l’abbé Card et des parents d’élèves. Cette petite manifestation ludique et festive correspondait également à la fin d’une collecte de fonds réalisée au profit du Népal en partenariat avec l’association Manoj, présidée par Thierry Giraud, infirmier libéral en Saône-et-Loire.

Sensibilisation et partage

Afin de sensibiliser les élèves de l’école Notre-Dame sur les conditions de vie des petits Népalais, un film, réalisé par des bénévoles de Manoj, leur a été proposé.
Chaque enfant de l’école était invité à donner une pièce de monnaie prise dans sa tirelire personnelle, et non demandée aux parents, pour aider à remplir des trousses de toilette de brosses à dents et de tubes de dentifrice, des cartables de cahiers et de crayons. Pour les inciter à ce partage avec les petits Népalais des villages des alentours de la commune de Simjung (3 500 habitants), des trousses de secours et des cartables réalisés en carton vides étaient affichés dans l’établissement et éveillaient leur sens de la solidarité.
Les dons ont permis aux organisateurs d’acheter 75 brosses à dents et autant de tubes de dentifrice ainsi que de nombreux cahiers et crayons qui seront distribués par l’association prochainement.





_______________________________________

Matour Première assemblée générale pour l’association Manoj


Les participants.  Photo P. B. (CLP) Le public après la projection du DVD ( photo P.B. clp)  Paul BOUILLET (CLP)
Les participants. Photo P. B. (CLP) Le public après la projection du DVD ( photo P.B. clp)  Paul BOUILLET (CLP)

L’association Manoj, créée par Thierry Giraud, infirmier à Matour, afin d’apporter de l’aide au niveau sanitaire et médical auprès de la population d’un village du Népal, a tenu sa première assemblée générale.


Samedi après midi, le président Thierry Giraud avait réuni les adhérents pour la première assemblée générale de son association, créée le 23 août 2010 et parue au journal officiel le 11 septembre 2010. Cinquante personnes ont depuis adhéré.
Thierry a largement expliqué les actions locales : présentation de l’association au Rotary club de La Clayette-Chauffailles, création d’un blog, une projection en décembre 2010 au Cart, et à Saint-Bonnet-des-Bruyères (69) au profit des Restos du cœur, en mai 2011, exposition à la foire de printemps, à l’office de tourisme… Puis il a détaillé les actions au Népal, au village de Simjung : en octobre 2010, Thierry est parti au Népal avec Philippe Gérard de l’association Philmy voyage solidaire. En janvier 2011, il y est retourné avec sa femme Annick, sa fille Camille et Jean Philippe Virapatrin, et en septembre 2011, avec Claire Monnier, médecin dermatologue. Tout au long de l’année, l’association assure un suivi et reçoit des informations régulières par Dhan, le correspondant médical local.
Tous les bénéfices permettent de financer les projets 2012. Le bureau a été reconduit.
Thierry a également projeté son DVD. Les spectateurs ont pu voir les actions concrètes qu’il a développées En consultant le blog, on découvre toutes les informations et les réponses aux questions que chacun peut se poser.
Blog de l’association : http://thierry-manojnepal.blogspot.com

.

.
Situation géographique de Simjung